Lettres mettant en cause l' acharnement de Mme Royal.

Ces lettres sont révélatrices de la mauvaise foi et de l'acharnement de Mme Royal contre l'honneur d'un innocent qui s'est suicidé et d' une famille en deuil.
Le 8/7/1997 alors que le Procureur de la République mettait en examen le mineur pour accusation mensongère, le lendemain le 9/7/1997 publiquement et sur trous les grans médias Mme Royal mettait en doute la décision de justice et prenait le parti du menteur.
Par ses propos elle outrepassait son obligation de réserve dans une affaire de justice en cours ou elle n'avait pas sa place.
Elle tentait de peser sur le cours de la justice.
Elle participait au lynchage médiatique dans une affaire sensible à l'encontre de l'honneur d'un enseignant décédé et d'une famille en deuil.
Elle alimentait la machine à rumeur et justifait ainsi le geste sacrificiel de notre frère.
Rappel de la lettre testamentaire de Bernard: "Tout se brise en moi, je ne peux plus vivre, ce n' est plus vivable. Après expliquer ou justifier. Les doutes. Les commérages."

SRoyal170797a SRoyal170797b 2èm lettre de la famille hanse du 17juillet 97 à sgroyal Accusé de réception de la lettre que Mme Royal nie avoir reçue à l' évènement du jeudi Lettre de Mme Royal à L' Edj ou elle nie avoir reçu notre lettre du19/juin 1ere lettre envoyée à Mme Royal suite au geste désespéré de notre frère.